Vîrus

Conjugaison Hutu, grammaire Tutsi, avec le goût du sens dans la bouche, Vîrus observe le monde depuis sa Normandy d’où personne ne le perçoit. En résulte une longue relation épistolaire instable, une lettre de rupture d’anévrisme résumant une vie de désaccords permanents [1] et plongeant tout auditeur dans un labyrinthe de jeux de mot-valise à double-fond [2] renfermant un humour noir et des triple-double-sens à en faire retrouver son orientation au Minotaure……

De projets sans date fixe en apparitions rares mais calibrées[3], Vîrus enchaine les lettres de maître-chanteur sur du papier 9-millimétré[4] avec l’aisance d’un pervers textuel qui malmène les 26 inconnues de l’alphabet en laissant le français pour langue-morte……

Né Hors-Jeu et marquant toujours d’un Coup de Tête comme Filippo Inzaghi ou Patrick Dewaere, l’avant-centre du Buena Vista Sociopathes Club ne perd jamais son temps, du participe passé au plus que parfait. Il cause la langue des (mauvais) signes, trafique les missives Stinger et viole tous les accords, raturant les pluriels pour demeurer au singulier à perpétuité. Ses « rimes se croisent et s’embrassent, le début d’une longue histoire… sauf qu’en général, ça finit mal, sujets et verbes grandissent dans un contexte de violence conjugale ». Coma idyllique……

Bien caché dans le Rayon Du Fond , Vîrus écrit le futur en temps réel, avec la sale impression tout de même qu’il va falloir acheter ses disques pour éviter de voir sa biographie prochainement rédigée par Stéphane Bourgoin……

 

Somnoleur (Chimères de Famille)

 

 

[1] Histoire à longue portée
[2] Ustensile pour voyages sans retour
[3] Cf. Discographie
[4] Arme à géométrie variable