On dit excès ou accès de violence ? – La violence en question

Le rappeur Vîrus a commis il y a quelques années un petit morceau sur la violence, qui est passé relativement inaperçu. C’est injuste, car c’est un intelligent coup de scalpel dans les relations humaines. En complément de son écoute, on voudrait faire sentir qu’il est sans doute moins pertinent de se demander s’il faut faire ou non usage de […]


Les Soliloques du pauvre, exercice de Stilnox

Merdalors ! On va pas s’mentir, y’en a pour qui l’hiver fut fertile. La r’montée des corps a porté ses bruits. Banane homme-orchestre et Vîrus pour le cri. Rictus, Dreyfus, Vîrus, trois gus plus ou moins vivants pour nous servir et titiller la nature humaine dans c’qu’elle a d’moins complaisant. « S’agirait d’un recueil de poème » […]


Les Soliloques du Pauvre

Qu’on ne s’y méprenne pas, il ne s’agit là nullement de faire de la lèche à la « bonne littérature…


La Nuit se lève, Al’Tarba feat. Vîrus

Ce sont souvent les MCs qui choisissent les beatmakers. Al’tarba est un beatmaker qui choisit son MC. Pour son album La nuit se lève, sorti le 3 mars 2017, il offre à Vîrus le morceau éponyme et l’honneur de la clôture. Vîrus avait déjà posé sa voix sur une production d’Al’Tarba dans le cadre d’un […]


ABC… D-Styles, rencontre du 3e type !

Quand il eut fini son œuvre, pour se reposer, le créateur plongea le diamant de son ongle dans le microsillon vinyle de l’univers qu’il venait d’inventer. La mélodie des sphères remplit immédiatement l’espace. La créature qu’il avait voulue à son image, regardait, hypnotisée par cette musique. Défiant le divin, braquant le sacré, l’Homme s’avança pour […]


D-Styles, le big bang scratch

Need, Atom, Shone, Pone et Hertz : cinq DJs français réalisent le portrait de D-Styles. Avec en creux, vingt ans d’évolution du turntablism. Un décryptage réalisé sous l’égide de l’un de nos DJs maison, Bachir, auteur de la récente rétrospective sonore D-Styles, the Only Mixtape. zo. et Bachir  


Les Loges de la Folie

Je vous inviterais donc juste à écouter ce double-EP, et d’admirer le lyricisme de Vîrus, point barre. Même si l’on peut avoir l’impression de plonger dans un trou sans fin, l’expérience marque, et laisse des traces. Pendant longtemps. Macropus