Focus

///
21 November 2017
Crédit Photo: Nicolas Vincent Photographe
Show post on Abcdrduson.com

(Français) Vîrus, Dreyfus, Rictus : la fierté des marges

On Abcdrduson.com

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À la Terrasse des Batignolles, en face de la mairie du dix-huitième arrondissement qui célèbre un mariage, le corps immense de Jean-Claude Dreyfus, en short et chaussettes remontées, Vîrus en sweat à capuche et baskets. Deux avatars, que plusieurs dizaines d’années séparent, des classes populaires blanches mises côte à côte.

D’emblée, Dreyfus annonce la couleur et raconte une sorte d’anecdote préventive et rituelle à destination des journalistes qui ont affaire à lui. Il y apparaît comme l’homme capable de passer d’une pub pour les produits cuisinés à un film d’Eric Rohmer. Difficile de faire plus antagoniste, entre la bouffe populaire des supermarchés et l’archétype par excellence du cinéma d’intellos. Le rap et le théâtre à côté paraissent bien proches…